L’investissement à impact se concentre sur le financement d’entreprises ou de projets conçus pour avoir des impacts à la fois intentionnels, positifs, mesurables et durables, sur la société et sur l’environnement, tout en offrant un rendement financier cohérent avec la prise de risque et le rendement de la d’actifs sous-jacente.

Un consensus de place s'est formé autour de trois piliers fondamentaux définissant ensemble l’investissement à impact :

  • L’intentionnalité : c’est la volonté de l’investisseur de générer un bénéfice social ou environnemental mesurable. Il s’agit ici de définir en amont l’intention, l’impact que l’investisseur souhaite avoir. La philosophie est principalement articulée autour des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD) et la démarche d’impact clairement explicitée ex ante, avec la mise en place d’une gouvernance et d’un cadre analytique robustes
  • L’additionnalité : c’est la contribution de l’investissement et de l’investisseur à la réalisation d’un impact positif. Il s’agit ici d’assurer la valeur ajoutée de l’investisseur de long terme ; notamment via des mécanismes qualitatifs comme l’engagement actionnarial systématique et la participation aux différentes initiatives de place (comme Finance for Tomorrow, FIR/France Invest ou encore le GIIN)
  • La mesurabilité : c’est la capacité pour l’investisseur de mesurer l’impact et d’aligner ainsi les intérêts entre équipes de gestion et souscripteurs. Il s’agit ici de transparence sur les actions menées au niveau des investissements et la contribution à la réalisation des objectifs prédéfinis. Cela passe par la publication d’un rapport annuel détaillé évaluant les impacts des entreprises et la contribution globale du produit financier.

 

Notre approche de l’investissement à impact

Notre approche de la gestion à impact « first » consiste à positionner l’impact comme objectif premier du produit d’investissement, même s’il ne s’agit pas de sacrifier la performance financière qui reste un objectif important mais secondaire.

Chez Crédit Mutuel Asset Management, la gestion à impact « first » est une gestion engagée :

  • Par la conviction ; en soutenant et en encourageant des pratiques durables sur le long terme, en offrant un cadre robuste et reconnu par la place (intentionnalité, additionnalité, mesurabilité), en exploitant une matrice analytique propriétaire qui combine les aspects quantitatifs et qualitatifs, et avec une référence explicite aux Objectifs de Développement Durables de l’ONU (ODD),
  • Par la preuve ; avec des objectifs d’impacts prédéfinis et suivis, une activité d’analyse et d’engagement systématique, documentée et transparente, un lien entre réalisation des objectifs d’impact et rémunération de la gestion, et une transparence accrue de la performance d’impacts.

 

Nos engagements sur l’impact

Après l’adhésion en 2019 à l’initiative française « Finance for Tomorrow » et la signature de la déclaration de soutien au développement de la finance à impact, Crédit Mutuel Asset Management renforce sa contribution en adhérant en 2022 au Global Impact Investing Network (GIIN) ; première initiative mondiale consacrée à l’investissement à impact.

 

Notre ambition en 2022 pour la gestion à impact

A court terme, deux objectifs sont poursuivis en parallèle :

  • En termes de gouvernance ; il s’agit de structurer notre politique d’engagement, de définir notre organisation, le cadre méthodologique, les différents processus, les indicateurs d’impact,...
  • En termes de produits ; nous lancerons nos premiers fonds à impact « first » ce qui nécessitera de définir précisément les objectifs, l’intentionnalité des fonds, leurs indicateurs de mesures et de contributions, le processus de sélection des titres et de construction des portefeuilles, les modalités de restitution des résultats de l’impact des fonds, le positionnement en termes de rendement/risque financier,...

A moyen terme, ce corpus méthodologique et ces outils viendront enrichir nos pratiques existantes en matière de finance responsable pour faire de l’impact et de sa mesure une nouvelle boussole de nos gestions.