Dans le prolongement de sa déclaration d’ambition relative au règlement européen SFDR et à la doctrine AMF 2020-03, Crédit Mutuel Asset Management informe les porteurs du fonds CM-AM FRANCE de l’intégration dans les documents réglementaires (DICI et prospectus), des éléments de l’article 8 du règlement européen SFDR et de la catégorie 2 de la doctrine AMF 2020-03.
Cette évolution officialise la prise en compte par le fonds des risques et des facteurs de durabilité, au moyen d’une politique d’exclusion et d’une analyse extra-financière prenant spécifiquement en compte le risque de survenance d’événements climatiques, la perte de biodiversité résultant du changement climatique (tel que le réchauffement climatique) ainsi que la réaction de la société face à celui-ci (tels que les risques de transition liés aux risques réglementaires, technologiques, de marché...).

L’approche ESG mise en œuvre est basée sur une méthodologie propriétaire développée par le pôle d’analyse Finance Responsable et Durable de Crédit Mutuel Asset Management. Celle-ci s’appuie sur les éléments suivants :

  • analyse et classement des entreprises qui contribuent à la transition durable,
  • suivi des controverses,
  • et politique d’engagement de l’entreprise dans le temps.

Ce processus de sélection des titres vifs permet d’établir un score (1 à 10) en fonction de la contribution plus ou moins élevée aux facteurs ESG, puis d’établir une classification des entreprises selon 5 groupes distincts au regard de leur performance extra-financière : 1 = Négatif (Risque ESG élevé / actifs potentiellement gelés) ; 2 = Peu impliqué (Plus indifférent qu’opposant) ; 3 = Neutre (Administratif neutre conforme à sa réglementation sectorielle) ; 4 = Engagé (Engagé dans la trajectoire / Best in Trend) ; 5 = Best in class (Pertinence réelle).

L’approche mise en œuvre par l’équipe de gestion aboutit à une exposition de moins de 10% de l’actif net de l’OPCVM aux titres vifs de la classification ESG 1 décrite ci-dessus, ainsi qu’une note globale du portefeuille de CM-AM FRANCE supérieure à celle de la moyenne de l’univers d’investissement.

Parallèlement à cette intégration, deux fourchettes d’investissement sont légèrement modifiées.
Le positionnement du fonds sur les valeurs françaises est maintenu. Une modification sur la fourchette d’investissement par zone géographique lui permet d’adapter sa gestion aux évolutions initiées depuis quelques années sur le CAC 40, notamment avec la délocalisation de sièges sociaux dans des pays frontaliers ou proches.
A titre d’exemple, ARCELORMITTAL est une société luxembourgeoise, STELLANTIS (ex Peugeot après la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles), AIRBUS ou UNIBAIL des sociétés néerlandaises. Le cumul de ces sociétés représente actuellement plus de 9% du CAC 40.

Par ailleurs, l’élargissement aux valeurs de moyenne capitalisation (3 à 10 milliards d’euros) permet d’assouplir les possibilités d’investissements, notamment sur les valeurs du Next 20, voire prendre en compte des sociétés du CAC 40 qui pourraient passer sous les 10 milliards d’euros sur des mouvements de marché.

CM-AM FRANCE
(Part C : FR0010359356 ; Part D : FR0010361048)
Avant
Après

De 60% à 110% sur les marchés d’actions, de toutes zones géographiques hors pays émergents, de grandes et moyennes capitalisations, de tous les secteurs, dont :

De 60% à 110% sur les marchés d’actions, de toutes zones géographiques hors pays émergents, de grandes et moyennes capitalisations, de tous les secteurs, dont :

60% minimum sur le marché des actions des pays de la zone euro ;

60% minimum sur le marché des actions des pays de la zone euro ;

20% maximum en actions de moyenne capitalisation ; 

35% maximum en actions de moyenne capitalisation ; 

20% maximum en actions hors France.

25% maximum en actions hors France.

Ces évolutions sont effectives à dater du 11 juin 2021.
Les autres caractéristiques du fonds restent inchangées.